La pyramide de l’apprentissage, outil développé par le National Training Laboratories*, est une référence dans le secteur de la formation et l’apprentissage. Celle-ci illustre le pourcentage de rétention (taux d’information retenu), associé aux méthodes d’apprentissage, de la moins efficace (en haut) à la plus efficace (en bas). L’analyse de la pyramide montre une très forte corrélation entre l’engagement et le taux d‘information retenu par l’apprenant : plus l’apprenant est actif plus le taux de rétention est élevé. Ça vaut donc le coup de se bouger !

Développer et acquérir une maîtrise ou une compétence est un travail de longue haleine et dépend en grande partie des méthodes choisies et de leurs résultats en terme de rétention d’information auprès des apprenants. L’étude, en amont, des différentes méthodes de formation est donc primordiale.

1/ Cours magistral

Les cours magistraux sont parmi les méthodes d’apprentissage les moins efficace, lorsqu’on étudie la rétention d’information. Le fait d’être assis et simplement d’écouter ne constitue pas une action et une situation assez engageante pour retenir les informations essentielles. Néanmoins, il est important de noter que le taux de rétention augmente lorsque les apprenants ont préparé, étudié le cours à l’avance.

2/ Lecture

Bien que ce soit une activité plus impliquante que l’écoute, la lecture reste une action passive et ne constitue pas une méthode d’apprentissage optimale en elle-même. Toutefois c’est une activité essentielle à la compréhension : pour aborder une matière ou un sujet il est primordial de passer par une étape de lecture.

3/ Audiovisuel

L’apprenant ne participe pas de manière directe, il écoute principalement, mais retiens plus d’informations du fait du format visuel plus captivant qu’un cours magistral. Bien qu’il s’agit là aussi d’une méthode d’apprentissage passive, l’audiovisuel sollicite différentes aires du cerveau nécessaires à la mémoire. Ce support d’enseignement est donc extrêmement utile lorsqu’il est couplé avec d’autres.

4/ Démonstration

La démonstration est une méthode charnière entre celles passives et celles actives. En effet, il a été démontré que les cours en petits groupes favorisent l’apprentissage, la concentration des apprenants étant plus élevée. La proximité entre les professeurs et apprenants joue un rôle important dans l’enseignement. Cette méthode permet de former rapidement et d’expliquer les notions de manière plus claire.

5/ Discussion

Avec un résultat de 50% d’informations retenues, la discussion permet la circulation des informations, avec les apprenants entre eux et avec les enseignants. L’action d’échanger la connaissance est une méthode active, l’apprenant expose son point de vue, défends ses idées, les confronte et réalise par là un engagement fort dans le processus d’appropriation des notions.

6/ Pratiquer

Étape clé dans un processus d’enseignement, la pratique et l’entraînement permettent de comprendre en profondeur le sujet en vue de le maîtriser.

La mise en pratique des connaissances est l’une des meilleures façons de vérifier la qualité de l’apprentissage. Cette méthode prend forme sous divers exercices (méthode syllabique, exercices de répétition, exercices d’analyse…) selon l’enseignement suivi.

7/ Enseigner

Enfin, l’enseignement est le meilleur test de connaissance. La capacité à expliquer une notion dans les détails, à restituer toutes les connaissances demande d’abord d’avoir assimilé et compris le sujet. L’action de faire comprendre à autrui ce qu’on a appris auparavant vient confirmer la qualité des connaissances enregistrées.

La pyramide permet d’identifier le processus à suivre et les solutions d’apprentissage adaptées. Après analyse de ces besoins, des compétences recherchées et selon les disponibilités en temps et en moyen, l’entreprise procédera à une segmentation des types de formations à l’aide de la pyramide. Un programme de formation adapté peut être développé par la suite. De la même manière on peut analyser l’offre des différents organismes au travers de cette pyramide.

Lors du développement des formations de Quadrivia, le professeur Neil Campbell s’est appuyé sur différents outils, et notamment la pyramide de l’apprentissage pour donner efficacité et excellence au programme.

* Fondé en 1947, il s’agit d’un institut de recherche et d’études, à but non-lucratif, spécialisé dans la psychologie comportementale, l’apprentissage et le développement personnel. Parmi ses réalisations notoires, le National Training Laboratories a théorisé et développé un certain nombre de méthodologies aujourd’hui utilisées par toutes les entreprises (T-group, modèle du team building).